Le Breslau BALKAN 2017 c’est 2.400 kms de course (1.700 kms de spéciales et 700 kms de liaison

2 étapes marathon, dont la plus longue (463 kms) dès le 2ème jour de course !

 

Samedi 16/09 - LEG 1 : Albena – Albena

Albena est situé Nord-Est de la Bulgarie, au bord de la mer noire, non loin des frontières Roumaine et Ukrainienne.

Pas de prologue… 189 kms de spéciale pour se mettre en jambe + 24 kms de liaison

Spéciale excessivement rapide. Au brieffing l’organisation nous anonce que les + rapides prendront 200 km/h sur les pistes…

A ce jeu là, notre SSV POLARIS RZR 1000 FOX (1000 cc atmosphérique) léger (700 kgs) et agile est défavorisé face aux modèles turbo et aux voitures et protos dotés de 160 à 400 Cv !

Nous partons sur un rythme prudent mais qui s’avère efficace avec très peu de concurrents qui nous doublent… A l’inverse, nous doublons quelques camarades, et laissons sur le bord déjà 5 ou 6 équipages en difficulté technique (de la casse pure et simple à la simple crevaison).

Au bout de 100 kms nous avons déjà repris du monde … Mais nous cassons brutalement, sans faute de pilotage ni choc… Pb de transmission.

Nous passerons l’après midi à voir passer les copains… Certains loin derrière, d’autres en passe de réaliser une Spéciale magnifique.

Un salut spécial à nos copains Delphine (1ère expérience en copilotage) et Fred sur leur RZR 1000 Turbo n° 172 du team CAP QUAD Off Road Montpellier qui se classe à la 5ème place de notre catégorie à la fin de cette journée ultra rapide.

Une pensée pour notre copain Fabrice DELABARBERA sur son superbe buggy RAGE que l’on a doublé  à l’occasion d’une crevaison (c’est bien la 1ère fois que je le double mon pote le pilote Belge ! ;-) et qui finit malgré tout à une superbe 9ème place.

 

Et surtout un chaleureux remerciement à notre pote Richard OGUEZ et son assistance qui ont été nos bons samaritains en venant nous chercher sur la route…

Et oui, une casse quand on part léger (sans assistance), c’est très vite compliqué.

Jean Marc en fera la douloureuse expérience en mécaniquant seul sur notre machine durant 5 heures. On s’est couché à 0h30 … Dimanche c’est spéciale marathon : lever 6 heures, on a d dormir vite !